AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ANTRE DES HEROS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oracle
Gardien du château
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 15/06/2010
Localisation : Loin dans mes rêves

MessageSujet: L'ANTRE DES HEROS   Mar 22 Juin - 11:03

Voici une fanfic où je réunis tout les superhéros dans une même histoire.
Vous retrouverez Albator, Spiderman, Musclor, Batman et pleins d'autres.

Pour commencer, le premier chapitre.

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graskull.forumactif.com
Oracle
Gardien du château
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 15/06/2010
Localisation : Loin dans mes rêves

MessageSujet: Partie 1   Mar 22 Juin - 11:06

L'ANTRE
DES
HEROS












PROLOGUE


Le Cosmos. Univers sans fin composé de systèmes solaires, de planètes, d’étoiles, a vu et a survécu depuis sa création à d’innombrables dangers venus de tout part. Depuis, des mystères bien étranges se trouvent enfouis au cœur même de cette Galaxie. Mystères gardés dans le plus grand secret afin d’éviter toute convoitise et éviter une destruction certaine de la vie.

Dès lors, et jusqu’à ce jour, nul n’a encore pu découvrir quelle puissance est si jalousement
gardée par une force inconnue à l’Homme.

Après de longues investigations, il a été constaté qu’une technologie bien supérieure à celle de la Terre, permet de régir l’histoire et le temps de l’Univers du passé, du présent et même celui du futur. Regroupant des signaux émis par cette énergie, un point de rencontre a pu être défini.

Il s’agit d’une planète où règne la loi de la Seigneurie et de la magie. Arme primordiale pour pouvoir y survivre. Elle a pour nom ETERNIA.
Semblable à la Terre, ses habitants sont cependant dotés d’un savoir immense.

Au centre d’Eternia se situe un ancien château bâti avant les Grandes Guerres par des mains inconnues. Sa structure, mélange de magie et de science, renferme une puissance incalculable capable de gouverner Eternia et de contrôler l’Univers entier. Une légende raconte que pour obtenir le droit sur le « Château des Ombres », il faut posséder les deux « clés ».





*
* *




C H A P I T R E I

DESTINATION GUERRE



Depuis des millénaires, la planète Eternia vit en paix. Gouverné par un Roi bienfaisant, la population dégage une harmonie joyeuse. Elle mène une vie agréable, riche et somptueuse. Les Grandes Guerres sont oubliées. Refoulées au plus profond de leur passé. Une végétation aux couleurs variables et des animaux bien étranges font de ce paradis une merveille.

Un palais d’une beauté éblouissante est dressé au milieu de ce paysage féerique. C’est là que vive la famille royale. Le Roi et son épouse, qui sont des êtres justes et respectés, et leur fils unique Adam. Le Prince Adam n’est pas vraiment l’enfant que le Roi désirait comme successeur. Comme père, il aime son fils plus que tout au monde. Mais en tant que futur roi, le Prince Adam n’incarne pas vraiment les valeurs désirées par le père. Pour un Prince, Adam ne s’intéresse qu’à la joie de vivre et laisse de côté ses fonctions princières. De plus, il est peureux. Un tigre apprivoisé à la faculté de parler, l’accompagne partout. C’est son meilleur compagnon. Lui aussi est de nature très peureuse, faignant et très affamé sur la nourriture.

Viennent ensuite le Maître d’Armes et Teela la déesse de guerre, qui assurent avec les gardes, la sécurité du palais. Teela est la fille adoptive du Maître d’Arme et tout deux sont de bons amis d’Adam. D’autres guerriers habitent Eternia. Ils se tiennent à la disposition du Roi en cas d’alerte d’une éventuelle menace.

C’est ce petit monde qui peuple Eternia la mystérieuse.



*
* *


Une belle matinée s’annonçait. Les oiseaux gazouillaient de bonheur. Un soleil chauffait agréablement.
Réveillé par l’un des rayons du soleil, le Prince Adam devait s’incliner à se lever.

-Salut Gringer ! Bien dormi ?

Le tigre vert aux rayures oranges, à moitié endormi près du lit de son maître, laissa échapper un bâillement énergique avant de lui répondre.

-Oui ! Mais pas suffisamment à mon goût.

-Il en est de même pour moi. Allons saluer mes parents et prenons un succulent petit déjeuner.

-Oh oui ! Oh oui ! Oh oui ! J’ai une de ces faims ce matin.

Tout deux quittèrent la chambre pour se retrouver dans la salle à manger où le Roi et la Reine attendirent leur fils.

-Bonjour père.
Bonjour Mère. Vous êtes à nouveau resplendissante ce matin.

-Petit flatteur va. Installe toi pour que nous puissions débuter notre petit déjeuner.

-Avec plaisir Mère. Rien ne me saurait faire plus de plaisir.

La Reine est une femme sévère dans ses fonctions mais si tendre avec son enfant adoré. A tel point qu’elle lui pardonne sa négligence dans son devoir.
Alors que le Roi est tout le contraire. Homme dure et brave, il est indigné par le comportement de son fils.

-Encore heureux que le soleil se lève à l’aube et non à midi sinon tu ne saurais que choisir. Te lever et prendre le petit déjeuner ou rester couché.

Gringer dans son coin venait d’entendre la réflexion faite par le Roi. Ebahi, il disait à voix haute :

-Mais c’est vrai çà. Heureusement que je n’ai pas à choisir. Je ne saurai quoi faire.

Adam se mit à rire et donna réponse à son père.

-Ne vous tracassez point Père. Cette question ne se pose pas pour le moment. Vous devriez sourire. Il fait un temps splendide. Le soleil brille, les fleurs éclosent de leur sommeil… Bref, la nature vit. La sentez vous ?

-Moi je sens surtout que tu vas faire une promenade au lieu de t’occuper de tes obligations envers ton pays. Que ferais tu en temps de guerre ?

-En temps de guerre ? Mais Père, n’êtes vous point là pour éviter une telle abomination ? Et il est vrai qu’il serait dommage de ne pas profiter de ce temps si radieux qui nous apporte la joie de vivre.

-Un rêveur et un gourmand. Voilà ce qu’est mon fils. Il ne connaît rien à son devoir Princier. Quand je pense qu’il devra un jour gouverner Eternia. J’en frissonne d’avance.

La Reine devant l’exaspération du Roi, devait prendre parole pour adoucir l’atmosphère.

-Vous le jugez mal mon époux. Il est encore jeune. Laissez le s’amuser. Il pourra toujours apprendre ce qu’est la dure vie d’un roi.

-Si vous le dites, je veux bien le croire mais j’ai des doutes.

Adam ne se trouvait plus dans la pièce. Après avoir récupéré Gringer son fidèle tigre aux cuisines, ils s’en allèrent ensemble effectuer une ballade hors du Palais et de ses jardins. Avant qu’il ne quitte les lieux, Teela l’interpella.

-Ne reste pas absent trop longtemps. Nous avons encore notre entraînement à faire.

-Oh… Euh… Oui ! Juste le temps de faire un tour en forêt. Nous serons de retour au plus tard pour le déjeuner. A tout à l’heure.

Et les deux compères s’éloignèrent.



*
* *



La forêt. Lieu où de gigantesques arbres englobent une flore colorée. De ses multiples chemins se dégage un petit sentier.

-Si nous le prenions ?

-Euh… Tu sais Adam, ce n’est pas très prudent. Nous ne connaissons pas cette partie de la forêt. Nous risquerions de nous perdre.

-Idioties !

Sur ce, le Prince et son compagnon s’engagèrent vers cette contrée encore inconnue pour eux. Le paysage changea radicalement. La végétation devint plus dense, plus touffue. Au bout de ce chemin lugubre se dressa dans toute sa majesté, Crâne Gris.

-Quel château superbe. J’envie celui qui en sera une fois roi de cette bâtisse.
Il pourra en être fier.

-Peut-être ! Mais ça ne sera pas demain la veille car pour voir ton vœu exaucé, il faudra qu’une nouvelle guerre éclate. Et crois moi, je n’aimerais pas ça.

-Ne t’en fais pas Gringer. Moi non plus. Mais le guerrier courageux au cœur pur qui demandera le droit sur le Château des Ombres pour repousser le mal, aura entre ses mains une chance fabuleuse et un pouvoir immense.

-Ouais. C’est pour cela qu’il doit être confié à un guerrier d’Eternia qui ait un cœur pur.
Allons nous en Adam. Cet endroit me donne la chaire de poule.

-Cette construction me fait penser qu’il serait grand temps que je prenne mes responsabilités princières au sérieux. Je pense que j’ai assez profité de la vie. Il faut que j’aide Père dans ses tâches.

-Alors fini la belle vie ? Les grasses matinées ? Les promenades ?

-Non Gringer ! J’aurai toujours un moment pour m’amuser avec toi. Tu ne seras pas oublié. Mais il est temps que je pense également au bien de mon pays.

-Tu as sans doute raison. Et sans vouloir te commander, je crois que tu peux déjà montrer tes connaissances de combat que t’ont inculqués le Maître d’armes. Mon odorat me révèle une présence tapie dans ce fourré.

-En effet ! Ce sera le moment de montrer ce que je vaux. Si j’ai bien assimilé toutes les leçons apprises.

Sur ces mots, Adam quitta Gringer. Armé que de son courage et de ses poings. Il se faufila vers une menace dont il ignora encore la nature.

Des pas silencieux avancèrent sur une herbe sèche. A quelques mètres de lui, Adam pouvait apercevoir une forme humaine qui lui tournait le dos. L’inconnu scrutait en direction du château et de Gringer. De toute évidence il chercha du regard le prince.

-Où est il encore passé celui-là ? Si je le perds, je risque ma place. Comment a-t-il pu devenir ainsi après tout le mal que je me suis donné avec lui. Et dire que c’était mon meilleur élève.

Adam n’attendit plus. Il se jeta de toutes ses forces sur la silhouette pour le neutraliser. Il voulut lui infliger deux coups de poings pour l’assommer quand
Celui-ci para le coup à la grande surprise d’Adam. Lorsque son rival se retourna pour stopper son attaque, Adam pouvait apercevoir le visage et reconnaître l’espion.

-Maître d’armes ! Que fais tu ici à m’espionner ?

-Ordre de la Cour. Je dois assurer ta sécurité en dépit de toutes mes leçons que je t’ai apprises. Si tu ne m’aurais pas reconnu, tu m’aurais littéralement neutralisé. Moi, ton professeur, le meilleur dans le domaine de la lutte. Soit je deviens vieux pour ces exercices, ou alors tu es devenu mon égal. Cette attaque le prouve bien. Heureusement que je connais encore quelques bottes secrètes.

-Allons rejoindre Gringer. Il doit mourir d’inquiétude à mon sujet.

Les trois amis furent à peine réunis lorsqu’un cri strident perturba la quiétude de la forêt. Son amplitude fut telle, qu’il s’entendit sur toute la planète.
Les mains sur leurs oreilles, tous deux se trouvaient dans la position fœtale. Adam définissait avec difficulté la source de cette souffrance.

-Ca vient du château. Qu’est ce qui peut bien émettre un tel son ? Je pensais qu’il était désert.

-La preuve que non. C’est le signe d’un mauvais présage.

La plainte prit fin d’un coup comme elle avait commencé.

-Que veux tu dire ? N’est il pas inhabité ?

-D’après une vieille légende, Non. Il paraît qu’un esprit bienveillant assure la garde des secrets de Crâne Gris et veille sur la tranquillité d’Eternia. Le fait d’entendre une douleur de sa part semble représenter qu’une force maléfique tenterait à rompre la paix en ce monde.

-Un château hanté. Qui l’eut cru ?
Tu veux dire que ce bruit que l’on venait d’entendre signifie qu’un danger menace notre planète ?

-Pas seulement un danger. Mais une nouvelle guerre féroce bien plus violente que les Grandes Guerres et qui perturbera l’Univers entier.

De Crâne Gris s’échappa un nuage de fumée assez blanchâtre et prit la forme d’un crâne. Une voix calme et glaciale s’échappa de l’apparition voltigeant au dessus de la demeure.

-Qui de vous trois se nomme Adam, Prince de cette planète ?

Adam, à la fois intrigué et inquiet de cette manifestation, regarda le Maître d’armes puis avança d’un pas vers cet interlocuteur hors du commun.

-C’est moi. Qui êtes vous et que voulez vous de moi ?

-Mon nom n’a pas d’importance ! Sache seulement que je suis l’Esprit du Château des Ombres. Ma mission consiste à trouver à chacun de mes réveils, un champion pour Eternia. Je l’ai trouvé. Sois présent avec tes deux amis au même endroit d’ici trois heures. Tu comprendras.

Et la voix se tut. Le Crâne s’estompa en fumée pour disparaître complètement. Seuls le Maître d’Armes, le Prince Adam et Gringer tapies derrière cette fumée, furent témoins de cet étrange entretien. Ils étaient tellement bouleversés qu’ils ne savaient pas s’il s’agissait d’une illusion ou de la réalité.

-Avons-nous rêvé ou cette chose est elle vraiment apparue ?

-Nous n’avons pas rêvé. C’était l’Esprit de Crâne Gris. Le Gardien de la paix dans l’Univers. Ce que nous venions de voir est rarissime. Bien des gens auraient désiré assister à ce spectacle. D’après ce que j’ai compris, il cherche un nouveau guerrier dont le motif m’est inconnu. Il faudra patienter pour en savoir d’avantages. D’ici trois heures, on aura réponses à nos questions.

-Et Gringer grelottant de peur, demanda au Maître d’Armes…

-Doit on penser qu’une nouvelle guerre risque d’éclater dans les prochains temps comme le prédit la légende ?

-Ce n’est pas à exclure.

Adam pour détendre l’atmosphère donna l’initiative de se rendre au Palais pour se détendre et de ne parler à personne de ce qu’ils viennent de vivre.
Du repos ne leurs fera aucun mal car qui sait ce qui les attendra au pied de ce château à l’heure du rendez-vous fixé.



*
* *



L’heure H fut arrivée. Il était temps de se rendre à Crâne Gris afin de connaître le fin mot de cette histoire bien que le Maître d’Armes ait déjà donné une version plausible mais indésirable à ce sujet. En reprenant le même le sentier que tout à l’heure, Gringer fit une remarque à son maître.

-Tu vois, nous n’aurions jamais dû utiliser ce chemin. Nous voilà embarqués dans une histoire étrange qui risque de mal terminer.

-Tu t’inquiètes trop Gringer. Pour le moment nous ne savons rien. Ce qui nous attend peut très bien être agréable. Qu’en penses tu Duncan ? N’es tu pas de mon avis ou te fixes tu toujours à l’idée qu’une nouvelle guerre nous guette ?

-Plus que jamais ! Et tu en ferais de même pour éviter toute surprise désagréable. Je n’ai pas oublié ses paroles. Il citait bien qu’il était à la recherche d’un champion et qu’il l’a trouvé. Le fait d’avoir appelé ton nom semble te désigner.

-Impossible ! Je ne suis pas un guerrier. Je n’ai pas encore la force pour diriger un tel devoir.

-La force non mais la sagesse oui.
Nous y voilà. D’ici quelques minutes, nous saurons la raison de cet appel.

Le château qui quelques heures auparavant paraissait si merveilleux, si abandonné, dégagea une sensation mystérieuse renforçant d’avantage la curiosité du trio se trouvant à son pied.

-Nous sommes juste à l’heure. Il nous reste plus qu’à patienter pour connaître le motif de cet appel.

Maître d’armes, fixant cette immense bâtisse, répliqua soudain :

-Notre attente prend fin. Regardez Crâne Gris.

Une lumière éblouissante illumina le Château des Ombres. Une lourde porte en forme de langue s’abaissa d’un coup donnant accès à cette demeure peu commune. Une silhouette apparut.

-Je suis la Sorcière du Château des Ombres et j’ai le devoir de le protéger de toute attaque extérieure mais aussi d’assurer la paix sur Eternia.

Comme l’Esprit, cette jeune et jolie femme narrait les événements dans un ton calme et attendrissant.

-Lors de l’une de nos surveillances interstellaires, nous avons capté un esprit malsain se dirigeant droit sur Eternia pour y apporter ruine et désolation. Il espère par là, gouverner Crâne Gris et la Galaxie toute entière. Si nous ne tentons rien, il réussira. Non seulement il a la magie comme allié mais aussi des armes sophistiquées bien supérieures aux nôtres.

Adam, Maître d’Armes et Gringer se regardèrent l’un l’autre. Tout trois blêmes par cette nouvelle.

-Et qu’attendez vous de nous trois ?

-L’Esprit et moi, suite à une réflexion bien étudiée, avons décidé qu’Eternia aura besoin du Château des Ombres pour se défendre et donc d’un guerrier courageux, généreux et puissant pour contrôler celui-ci. Bien entendu, il faudra qu’il trouve les deux clés prouvant sa bonne foi et le mérite sur ce droit. Il ne pourra être roi de Crâne Gris qu’au moment où il présentera les clés. Dans sa tâche où il mènera une longue et rude guerre, il sera assisté par la science du Château et par ma magie.
Après de maintes recherches, nous n’avons trouvé qu’une seule personne possédant les qualités requises pour accomplir un tel devoir. C’est toi Adam.

Le Prince ne pouvait croire ce qu’il venait d’entendre. Lui, un guerrier capable de repousser un ennemi aussi puissant que l’armée du Roi. Alors que sa musculation et son ambition pour les combats n’avaient pas encore germé en lui. A coup sûr, il s’agissait là d’une erreur. Bien sûre, il voulait son père. Il désirait également pénétrer une fois dans sa vie dans le Château des Ombres dont l’entrée était scellée depuis des siècles. Mais pas dans ces conditions.

-Comment pourrais je être ce guerrier ? Comment pourrais je lutter contre ce mal qui menace Eternia ? Moi un faible prince sans but dans la vie à part s’amuser et paresser ? Non, vraiment ! Il doit y avoir erreur.

-Tes ambitions sont grandes. Elles sont seulement enfouies au fond de toi et n’attendent qu’à s’exprimer. Quand à la force, je te la procurerai à condition d’accepter de rendre justice sur Eternia et autres mondes. C’est une lourde tâche que tu auras en acceptant mais toi seul peux venir à notre secours.

Adam lança un bref regard vers ses compagnons. Gringer ne pouvait s’empêcher de rajouter :

-Ne me regarde pas comme ça. Elle essaye de t’embobiner. Ne te laisse pas convaincre. On aura tout pleins d’ennuis.

Adam prit un air songeur quelques minutes puis annonça :

-J’accepte !

La Sorcière souriait de satisfaction bien qu’elle était d’avance certaine de la réponse du jeune élu.

-Bien. Alors suis mes instructions.

Dans les mains de la Sorcière surgit un glaive.

-Prends cette arme. Ne t’en sépare jamais. Tends le glaive en prononçant
« Par le pouvoir du Crâne ancestral » « Je détiens la force toute puissante ».

Adam saisit cette arme froide et rassurante et s’exécuta.

-Par le pouvoir du Crâne ancestral…

Des éclairs virevoltèrent autour de lui. Une brillante nova sortit de l’épée pour asperger Adam de sa magie qui le transforma en un homme surpuissant.

-Je détiens la force toute puissante.

Sa peau brunissait. Son corps fut celui d’un véritable athlète. Ses muscles développés au maximum égalèrent la force de mille hommes voire plus.

-Désormais tu te nommeras Musclor ! L’homme le plus puissant d’Eternia. Personne ne devra connaître ta véritable identité. Préserve le bien toi et tes amis. Grâce à l’Epée du Pouvoir et ta force surhumaine, tu pourras repousser l’envahisseur.
Dirige maintenant l’Epée du Pouvoir vers ton fidèle tigre et prononce la dernière phrase.

Musclor s’exécuta une nouvelle fois. Il tendit l’épée vers Gringer et prononça :

-Je détiens la force toute puissante.

Gringer grelotta de peur. Il n’était pas du tout rassuré.

-Mais que me veut elle ? Moi j’ai rien demandé.

Il recula doucement pour échapper à son sort. Trop tard. Des éclairs l’entouraient et une nouvelle nova émergea pour transformer Gringer en un véritable tigre de combat. Plus grand. Plus féroce. Son pelage était recouvert d’un harnais rouge flamboyant. Sa peur avait disparu.
La Sorcière reprit la parole :

-Tu seras Battle Cat. La fidèle monture de Musclor. Tu l’aideras dans les combats.

Seul un rugissement se fit entendre du tigre pour témoigner sa fidélité.

-Peut on savoir qui sera cet ennemi ?

Un silence régna. Avec sa voix douce devenue grave, la Sorcière lui répondit.

-Le Maître des Ténèbres ! Skeletor et sa Horde sauvage. Il a réussi à briser une brèche temporelle entre son monde et Eternia. Malheureusement, ne connaissant pas la formule qu’il a utilisée, je ne peux pas annuler ce sortilège. Je ne sais non plus ni l’heure ni le lieu de son arrivée. Seul sa présence sur Eternia pourra m’indiquer où il se trouve. Je t’enverrai alors un message télépathique.

La Sorcière disparut. Le pont-levis se referma et tout redevint comme avant.
Le château semblait désert. Le soleil brillait. Les oiseaux gazouillaient. Même Adam et Gringer avaient repris leur forme d’origine. Le glaive se dissimulait dans son étui fixé dans le dos sous la veste d’Adam. L’Epée du Pouvoir était ainsi invisible aux yeux de tous. Même le Maître d’Armes n’avait vécu une chose pareille.

-Rêve ou réalité ?

-A juger par cette épée, ce serait la réalité. Rentrons au Palais prévenir la garnison et tenons nous prêts en cas d’alerte.

Maître d’Armes et Gringer approuvèrent cette décision et voulurent quitter l’endroit quand un bruit les retint.

-Regarde le buisson à ta gauche Adam. Il vient de bouger.

Apeuré, Gringer se réfugia derrière son maître en bégayant…

-Espérons que ce ne soit pas Skeletor.

N’ayant pas porté attention à cette réflexion, les deux guerriers s’en approchèrent prudemment. Gringer en retrait pour assurer une éventuelle défense mais surtout pour déguerpir au plus vite.
Ils se ruèrent sur cette touffe d’herbes et capturèrent à la surprise de tous, un drôle de petit bonhomme.

-Qui es tu ?

La voix autoritaire terrorisa le petit personnage habillé d’une robe rouge, d’un chapeau pointu assorti à la couleur de la robe et d’une écharpe mauve. Craintive, elle donna suite à la question.

-Orko ! Je m’appelle Orko. Le grand magicien de Trola. Ne me faites pas de mal.
Je ne révèlerai à personne votre secret.


Adam se tourna vers Duncan.

-Il connaît notre secret.

-Embêtant tout cela. Il faudra empêcher qu’il le divulgue.

Affolé, Orko prenait la parole pour se défendre et sauver sa liberté. Sa vie.

-Je vous jure. Je ne dirais rien. Vous pouvez me faire confiance.
Ne me faites pas de mal.

Adam prit une voix plus sereine.

-Du calme. Si tu es inoffensif comme tu le prétends, tu n’as rien à craindre de nous.

Soulagé par ces paroles, le petit magicien peureux ne pouvait s’empêcher d’exprimer sa joie.

-Je te remercie O Prince d’Eternia. Pour gratifier ta confiance, je promets de ne révéler à personne ta double identité. Je t’apporterai mon aide chaque fois que tu en auras besoin. Je n’ai pas fait exprès d’entendre votre conversation avec la Sorcière. En me téléportant de Trola, j’ai atterri près du château et c’est par le plus grand des hasards que j’ai assistés au phénomène qui venait de se produire. Je voulais m’enfuir mais la peur me cloua sur place. Alors je me suis tapi dans ce buisson et j’ai observé toute la scène attendant le moment opportun pour partir. Que comptez vous faire de moi ?

Flottant dans les airs, Orko attendit la décision du groupe qui s’était mis à l’écart pour délibérer. La Sorcière parlait à Adam par télépathie.

-Orko est un être bon digne de confiance.

Sur ce, Adam prit la décision.

-Je fais confiance au jugement de la Sorcière.

Et s’adressant à Orko :

-Nous sommes prêts à t’accepter comme nouveau compagnon. Tu pourras vivre avec nous au Palais. Je suis certain que tes tours de magie nous amuseront beaucoup durant les soirées de fête. La seule condition que nous t’infligeons est de ne pas dévoiler mon identité. A personne. Il est impératif que nous quatre la conservons sinon l’humanité entière sera en péril.

Dans une joie immense, le magicien bien que petit par sa taille, cria fort et haut :

-Je le jure ! J’en fais le serment !

-Je crois qu’à nous quatre, nous sommes prêts à accueillir cette horde sauvage.




*
* *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graskull.forumactif.com
 
L'ANTRE DES HEROS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A FOS NOU GOUMEN ANTRE NOU
» L'antre de la Bande dessinée
» L'antre du démon {pv Zarathos}
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...
» LE HEROS DE JAFRIK ABANDONNE LE BATEAU ROSE QUI COULE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRASKULL :: FAN' CREATION :: FANFIC & OEUVRES DIVERSES-
Sauter vers: